Travaux de maintenance des services en ligne, mercredi 12 juin 2024, de 18h45 à 20h45 !

link icon
En raison de travaux de maintenance sur nos services en ligne, il y aura une interruption d'environ 20 minutes de tous les services le mercredi 12 juin 2024, dans le créneau horaire de 18h45 à 20h45. Nous vous remercions de votre compréhension.

L’eCCC-Bât en pratique

CRB dispose d’une série d’instruments de travail qui facilitent la détermination des coûts selon le Code des coûts de construction Bâtiment, par éléments, ou eCCC­Bât. L’article suivant explique clairement quel est l’instrument de travail approprié en fonction du cas d’application. Il décrit aussi le fonctionnement du nouveau plug­in eCCC qui permettra une classification uniforme et automatisée des parties d’ouvrage selon l’eCCC dans la maquette numérique.

Tanja Knuser, Responsable Développement & Technologie et Bärbel Buchholz, Cheffe de Projet Développement 
15.11.2021

Avec la révision de la dernière norme SN 506 511, CRB est parvenu à réviser le Code des coûts de construction Bâtiment (eCCC-Bât), établi depuis 2009 en Suisse, pour en faire un outil également applicable dans les projets BIM. Les retours de la pratique ont montré que la détermination des quantités référentielles pour une détermination des coûts selon l’eCCC-Bât diffère considérablement selon que l’économiste de construction utilise des plans 2D ou une maquette numérique comme base pour sa détermination des coûts. Depuis l’édition de 2020, le Code des coûts de construction Bâtiment par éléments (eCCC-Bât) répond à cette réalité et tient compte des différences de processus entre une détermination des quanti- tés et des coûts à partir de plans ou d’une maquette virtuelle. Ainsi – à l’instar du Code des coûts de construction Génie civil (eCCC-GC) – il propose deux systèmes référentiels avec des grandeurs référentielles différentes. En raison des unités de métré définies, l’utilisation de la grandeur référentielle A s’impose lors de la détermination des quantités et des coûts à partir de plans, car les plans en 2D permettent de mesurer facilement les surfaces ou le mètre courant. Par contre, si une maquette numérique est disponible, il est également possible de déterminer assez simplement les volumes ou le nombre d’éléments spécifiques. Le système référentiel B est fourni pour ce cas d’application.

Application de l’eCCC-­Bât à partir de plans

Pour la détermination des quantités et des coûts selon l’eCCC-Bât à partir de plans, CRB met à disposition les instruments de travail suivants: 

  • le Code des coûts de construction Bâtiment par éléments (eCCC-Bât) (système référentiel A);
  • le Complément à l’eCCC-Bât correspondant;
  • les logiciels certifiés selon le type IV, ainsi que;
  • l’application web eCCC-Assistant.

Dans le Complément à l’eCCC-Bât correspondant sont décrits et illustrés les modes de métré relatifs au système référentiel A, la classification et la délimitation des coûts de l’ouvrage. Les délimitations expliquent les différences par rapport à d’autres définitions de grandeurs référentielles et permettent un accès plus rapide à d’autres définitions. Dans les illustrations, les modes de métré sont représentés en bleu (grandeur référentielle A) et en vert (grandeur référentielle B) dans les plans et les coupes. La détermination des coûts selon l’eCCC-Bât proprement dite peut être créée à l’aide d’un logiciel certifié selon le type IV de CRB et échangée via l’interface SIA 451.

Vous trouverez une list des logiciels permettant des déterminations des coûts selon l’eCCC à partir de plans ici. En alternative, CRB propose l’application web eCCC-Assistant. Contrairement aux solutions d’administration de la construction certifiées, l’eCCC-Assistant permet uniquement d’utiliser un spectre limité de fonctionnalités. Par conséquent, il est particulièrement adapté pour une initiation à la détermination des coûts par éléments selon l’eCCC ou pour les petits bureaux qui ne créent qu’occasionnellement des déterminations des coûts pour des ouvrages.

Application de l’eCCC­-Bât à partir d’une maquette numérique

Dans le cadre de l’utilisation de la méthode BIM, la maquette numérique s’impose comme base pour la détermination des quantités et des coûts. CRB s’est adapté aux nouveaux processus de planifications des coûts y relatifs et propose également différents instruments de travail pour ce cas d’application. Ils comprennent: 

  • le Code des coûts de construction Bâtiment par éléments (eCCC-Bât) (système référentiel B);
  • le Complément à l’eCCC-Bât correspondant;
  • le jeu de règles eCCC-Bât – IFC, ainsi que;
  • le nouveau plugin eCCC.

Concernant l’application du Code des coûts de construction Bâtiment à partir d’une maquette numérique ainsi que du Complément eCCC-Bât correspondant, ce qui a été dit précédemment s’applique par analogie. Toutefois, dans ce cas, l’utilisation du système référentiel B est recommandée. En outre, la maquette numérique doit être créée en respectant certaines exigences afin que celle-ci puisse être utilisée pour une détermination des quantités et des coûts par éléments selon l’eCCC-Bât. Il faut donc concevoir la maquette numérique avec la précision correspondante.

Le jeu de règles eCCC-­Bât – IFC

Depuis 2018, CRB met gratuitement à disposition des jeux de règles qui relient les deux Codes des coûts de construction Bâtiment et Génie civil au schéma de données IFC. Il s’agit ici de deux listes Excel simples dans lesquelles les différents éléments de l’eCCC-Bât et de l’eCCC-GC (3e niveau) sont associés à des types d’objets prédéfinis ainsi qu’à des Property Sets du schéma de données IFC. Ces jeux de règles sont accessibles via le site web de CRB (recherche par mot-clé «jeu de règles») depuis début 2018. Le jeu de règles eCCC-Bât – IFC est actuellement en cours de révision et d’actualisation. Il contiendra désormais les contenus de l’eCCC-Bât édition 2020 et reliera ceux-ci aux Property Sets du schéma de données IFC 2x3 et à certaines parties du nouveau schéma de données IFC4. Pour indiquer les changements par rapport à la version précédente de ce jeu de règles, des explications détaillées sur les modifications et les nouveautés seront fournies. Le jeu de règles actualisé eCCC-Bât édition 2020 – IFC sera disponible à partir de la fin octobre 2021. Les deux jeux de règles permettent aux utilisateurs de concevoir informatiquement la maquette numérique de manière qu’elle puisse être associée à la structure des coûts eCCC-Bât. En plus de cela, certains fournisseurs de CAO ont déjà élaboré des directives de modélisation correspondantes, qui sont mises à disposition, par exemple, par ArchiCAD (Directives de modélisation eCCC-Bât ArchiCAD 23) ou Vectorworks (directive de modélisation Détermination des quantités selon l’eCCC-Bât dans Vectorworks Architecture).

Le nouveau plug­in eCCC

La détermination des quantités et des coûts selon l’eCCC à partir d’une maquette numérique nécessite d’associer les différentes parties d’ouvrage figurant dans la maquette numérique (plafonds, parois, escaliers, fenêtres, portes, etc.) au code eCCC approprié. Ce processus est très chronophage manuellement. Le nouveau plugin eCCC doit faciliter l’association des différentes parties d’ouvrage de la maquette numérique à l’eCCC au sein du logiciel d’auteur, grâce à un processus automatique qui fournira à l’utilisateur des propositions adaptées pour l’attribution correcte de l’eCCC-Bât. Le workflow de travail avec le plugin eCCC pour l’application de l’eCCC-Bât est décrit brièvement ci-après.

Le concepteur ouvre le logiciel CAO dans lequel il a créé la maquette numérique et appelle le plugin eCCC. Il commence par procéder à l’«Annotation», c’est-àdire à l’association des différentes parties d’ouvrage ou groupes entiers de parties d’ouvrage de sa maquette numérique au code eCCC. La figure illustre la procédure d’annotation en prenant comme exemple la partie d’ouvrage Fenêtre. Le plugin eCCC détecte automatiquement que la partie d’ouvrage sélectionnée correspond à une fenêtre. Il propose donc à l’utilisateur les codes eCCC appropriés disponibles pour la spécification d’une fenêtre selon l’eCCC-Bât (Élément E03.01 avec tous les sous-éléments y relatifs). L’attribution définitive du type de fenêtre dont il s’agit est effectuée manuellement par l’utilisateur. La fenêtre sélectionnée dans l’exemple est en bois-métal, l’utilisateur applique donc le code eCCC E03.01.002 pour cette partie d’ouvrage. Si l’ensemble des fenêtres dans la maquette numérique sont en bois-métal, il est également possible de sélectionner toutes les fenêtres en tant que «Groupe de parties d’ouvrage» et de les annoter en conséquence.

Si aucun sous-élément standardisé n’est adapté, l’utilisateur peut définir un sous-élément personnalisé ou individuel. Une fois que toutes les parties d’ouvrage de la maquette numérique sont associées à un code eCCC, la base de la détermination des quantités et des coûts selon l’eCCC-Bât est posée. L’utilisateur peut alors créer une liste des parties d’ouvrage structurée selon l’eCCC-Bât dans le logiciel CAO et l’exporter dans d’autres logiciels pour la détermination des coûts proprement dite. Une autre possibilité consiste à exporter en tant qu’IFC la maquette numérique reliée à l’eCCC-Bât en vue, par exemple, de lire les quantités correspondantes dans un logiciel permettant l’évaluation et la réutilisation des modèles IFC (p. ex. Solibri). Les deux processus permettent de générer des listes de parties d’ouvrage structurées selon l’eCCC-Bât avec une intervention manuelle minime. 

Toutefois, pour la création subséquente d’une détermination des coûts, il convient de tenir compte du fait que la plausibilité de ces relevés de quantités est obligatoirement vérifiée et qu’ils doivent être comparés aux règles de métré selon le Complément eCCC-Bât. La première version du plugin eCCC sera mise à disposition pour le logiciel CAO Autodesk Revit, d’autres plugins sont déjà à l’étude pour Vectorworks et Archi-CAD. Le présentation du plugin aura lieu à Swissbau 2022, la commercialisation et la vente sont prévues à partir d’avril 2022. En cas de questions ou de suggestions, contactez Marcel Chour.