Documentation de bâtiments scolaires réalisés avec l'eCCC-Bât

Le Catalogue des types d'ouvrages CaTO  «Bâtiments scolaires» décrit des bâtiments scolaires dont la réalisation a été achevée. Il contient des informations sur les coûts et des descriptions basées sur le Code des coûts de construction Bâtiment eCCC-Bât. Facile à consulter, il décrit les ouvrages selon une grille d'analyse référentielle uniforme et explicite des rapports de grandeur intéressants entre géométrie du bâtiment et coûts de construction. 

Les valeurs référentielles uniformes aident les concepteurs et les maîtres d'ouvrage à déterminer les coûts de construction dans les phases préliminaires du projet. Les rapports étroits existants entre géométrie du bâtiment et coûts de construction constituent une base de discussion particulièrement précieuse pour les commissions des constructions. 

OAK_Bildungsbauten_FR
CHF 350.-/pièce
hors TVA
Vers le shop

Le nouveau CaTO «Bâtiments scolaires» décrit cinq centres d'accueil préscolaire, deux salles omnisports et douze centres scolaires, présentés dans la perspective d'une analyse comparative des rapports entre coûts de construction et architecture des bâtiments. Les descriptions et les valeurs référentielles, présentées de façon standardisée, permettent de disposer d'une première représentation des coûts de construction dès le début d'un projet (définition des objectifs, étude préliminaire). Les concepteurs et les maîtres d'ouvrage disposent ainsi d'un outil précieux pour déterminer les coûts, et permettant aux membres de la commission des constructions, qui ne sont souvent pas du métier, de mieux envisager les répercussions financières de leurs décisions. 

Le CaTO est un instrument simple permettant d'estimer l'ordre de grandeur financier d'un projet encore très approximatif. Même imprécises, ces premières estimations sont utiles dans les phases initiales de la discussion. 

Outre les valeurs référentielles, le CaTO «Bâtiments scolaires» propose également des valeurs référentielles surfaces et énergie. Elles permettent aux maîtres d'ouvrage et aux concepteurs d'évaluer la rentabilité des surfaces et d'inclure dans leur prise de décision des paramètres concrets aux conséquences notoires du point de vue énergétique.

Les valeurs référentielles recueillies dans ce CaTO permettent par ailleurs de comparer les coûts estimés d'un ouvrage projeté aux coûts de réalisation d'ouvrages similaires. Cette analyse comparative est très utile lors de la phase de planification dans la mesure où elle permet de mieux comprendre les facteurs de coûts intervenant dans la construction d'un bâtiment scolaire.

Les quantités (surfaces et volumes), calculées par m² de surface de plancher, permettent d'analyser rapidement et simplement la forme d'un bâtiment scolaire et de le situer par rapport aux ouvrages équivalents. Ceci facilite l'appréciation de l'efficacité du bâtiment. Une comparaison avec des valeurs moyennes issues d'autres ouvrages permet de déduire par exemple les parties d'ouvrage qui présentent des quantités supérieures ou inférieures à la moyenne par m² de surface de plancher.

Aide les concepteurs et les maîtres d'ouvrage à déterminer les coûts d'un bâtiment scolaire, dans les phases initiales 

Fournit des valeurs référentielles et des informations sur les facteurs qui influencent les coûts. Elles serviront de base pour évaluer la vraisemblance des coûts de construction, des devis ou du contrôle des coûts

Aide à choisir le concept énergétique et à évaluer la rentabilité des surfaces par la mise à disposition de valeurs de surfaces et d'énergie

Edition              2017
Format brochure A4

Volume

316 pages, avec de nombreuses illustrations en couleurs

Langues

allemand, français, italien

Note

une documentation sur des bâtiments scolaires réalisés, contenant des informations structurées sur les coûts et des descriptions basées sur l'eCCC Bât Code des coûts de construction

 

Économiste de la construction Koller GmbH

Maurice Koller

«Les valeurs référentielles définies de manière uniforme aident à structurer clairement vos propres données de projet et à les comparer à celles collectées par CRB.»

Maurice Koller

Aucune entrée n’a été trouvée