Travaux de maintenance des services en ligne, mercredi 12 juin 2024, de 18h45 à 20h45 !

link icon
En raison de travaux de maintenance sur nos services en ligne, il y aura une interruption d'environ 20 minutes de tous les services le mercredi 12 juin 2024, dans le créneau horaire de 18h45 à 20h45. Nous vous remercions de votre compréhension.

Construction en bois: un chapitre pour tous et pour tout

Le nouveau CAN 335 «Construction en bois» n'est pas qu'une simple compilation des chapitres existants sur la construction en bois. Avec sa nouvelle structure basée sur les parties d'ouvrage, il est nettement plus que la somme de ses parties.

Texte: Michael Milz | 14.12.2023

Le nouveau chapitre 335 «Construction en bois» sera publié pour la première fois avec l'année de parution 2024, à l'issue d'une phase de test préalable, et remplacera les chapitres 331 «Charpenterie: Structures porteuses», 332 «Construction préfabriquée en bois» et 333 «Charpenterie: Second œuvre». Le contenu de ces trois chapitres sur le point d'être archivés a été entièrement intégré au nouveau chapitre. Avec ce regroupement, le CAN 335 couvre l'ensemble de la construction en bois, ce qui permet d'éviter les redondances ou les contradictions. Le chapitre 335 repose sur les actuelles normes SIA 265 «Construction en bois» et 265/1 «Construction en bois – Spécifications complémentaires», ainsi que sur les documents relatifs aux usages du commerce et à la protection incendie publiés par Lignum. 

 

Orienté partie d'ouvrage

Depuis la première publication du chapitre 332 en 2008, la construction par éléments a connu un développement technologique tel, que l'on peut désormais affirmer que la construction en bois est synonyme de construction préfabriquée (voir aussi EN PERSONNE, p. 6). Les trois chapitres existants ne répondant plus aux besoins actuels des ingénieurs en construction bois, ces derniers travaillaient depuis quelques temps avec leurs propres textes de soumission. Pour leur permettre de se référer à nouveau à des articles normalisés, il était indispensable de chercher de nouvelles voies: 
La structure du nouveau chapitre «Construction en bois» est strictement orientée partie d'ouvrage: pour la première fois, des types d'éléments pour les structures porteuses, les parois, les planchers et les toitures ont été introduits. Le CAN 335 offre désormais la possibilité de décrire de manière détaillée ou de représenter synthétiquement des parties d'ouvrage combinant des matériaux divers ou différentes structures matérielles. Le chapitre couvre donc les besoins des architectes et de l'industrie du bois. 

Amélioration de la qualité ...

Stefan Grüter, chef de projet en conception de structure porteuse chez PIRMIN JUNG Schweiz AG, était membre du groupe de travail CAN 335. Il est convaincu de la pertinence du regroupement des chapitres existants et souligne que le nouveau chapitre présente toutes les prestations de la construction en bois: «Cela permet d'obtenir une description des prestations complète, cohérente et facile à lire.» 

Selon lui, le nouveau chapitre améliore l'efficacité du déroulement des projets et donc la qualité des produits finis, car les demandes des charpentiers présentent de plus en plus une qualité similaire. «Cela facilite la lisibilité et l'enregistrement du calcul correspondant», précise Grüter. En outre, les offres peuvent être comparées et traitées plus rapidement. «Le produit fini correspond au produit commandé, car le mandat doit clarifier la question de la qualité dès la commande.»

… grâce à des appels d'offres précis

Andreas Dettwiler de la société Beer Holzbau AG à Ostermundigen se souvient du défi posé par la prise en compte de toutes les tailles d'entreprises de construction en bois et de tous les types d'exécution de travaux de construction en bois lors de la conception du nouveau chapitre. Lui aussi a fait profiter le groupe de travail de son savoir professionnel. Il souligne l'importance décisive de la précision des textes de soumission. «La marge d'interprétation entraîne des discussions et personne n'a le temps de discuter», indique Andreas Dettwiler. «Les imprécisions entraînent des malentendus et conduisent à des situations perdant-perdant.» Outre le respect du workflow lors de l'appel d'offres (rédiger les textes, les faire valider par le mandant, saisir l'étendue des prestations), il conseille de garder à portée de main la version papier de la norme SIA 118/265. 

Paragraphe 000 «Conditions générales»
Les règles de rémunération et de métré se réfèrent à la norme SIA 118/265 «Conditions générales relatives à la construction en bois» qui contient les définitions et abréviations. Il permet d'enregistrer, par exemple, les exigences concernant le développement d'un projet BIM ou les tolérances dimensionnelles à respecter. C'est également ici que peuvent être définies les exigences pour les matériaux ou les exigences prioritaires de la construction écologique. 

 

Paragraphe 100
Les prestations globales de l'entrepreneur peuvent désormais être saisies au sous-paragraphe 110. Le sous-paragraphe 160 permet dorénavant de décrire des suppléments ou des déductions de prix qui s'appliquent au bois mis à disposition par le maître d'ouvrage et à la provenance du bois. 

 

Paragraphe 200
Permet de décrire les structures porteuses. Les types d'éléments s'articulent autour des parties d'ouvrage, à savoir les poteaux et contrefiche, poutres à treillis, etc. Chaque sous-paragraphe contient huit articles principaux identiques permettant aux utilisateurs de formuler si nécessaire le type d'élément souhaité. Les types d'éléments sont ici désignés par le numéro d'article principal correspondant. 

 

Paragraphe 300
Dans les sous-paragraphes 310 à 340 consacrés aux éléments de paroi extérieure, les types d'éléments sont structurés selon différents genres de construction porteuse. Les revêtements forment des types d'éléments à part entière et sont décrits aux sous-paragraphes 350 à 380. 

 

Paragraphe 400
Les parois intérieures suivent la même subdivision que les parois extérieures au paragraphe 300. 

 

Paragraphes 500 «Planchers», 600 «Toitures plates» et 700 «Toitures inclinées»
Permettent de préciser les types d'éléments pour la structure, y compris l'isolation et le revêtement panneauté, et pour finir les types pour les revêtements. 

 

Paragraphe 800
Ce paragraphe comprend les types d'éléments pour les rénovations, les travaux annexes et les compléments. Les sous-paragraphes 810 à 860, par exemple, sont structurés par parties d'ouvrage. 

Le CAN 335 «Construction en bois» a été élaboré par trois auteurs, douze experts et membres du groupe de travail ainsi que par l'Association suisse des entreprises de construction en bois qui ont veillé à l'exactitude et à la pertinence techniques du contenu.