Travaux de maintenance des services en ligne, mercredi 12 juin 2024, de 18h45 à 20h45 !

link icon
En raison de travaux de maintenance sur nos services en ligne, il y aura une interruption d'environ 20 minutes de tous les services le mercredi 12 juin 2024, dans le créneau horaire de 18h45 à 20h45. Nous vous remercions de votre compréhension.

Le Comité pose des jalons forts pour l’avenir

Grâce aux moyens et aux ressources à disposition, CRB a la possibilité d’étendre largement ses activités pour créer un système global de gestion des données et des informations. En 60 années d’existence, CRB a maintes fois posé d’importants jalons en faveur de la standardisation – tel le CAN Construction 2000, par exemple – contribuant ainsi à faire progresser la productivité dans notre secteur. Le moment est venu désormais de développer les standards adaptés à la transformation numérique.

Amadeo Sarbach, Président CRB
02.07.2021

Les standards apportent sécurité, continuité, compatibilité et stabilité aux processus tout en renforçant la sécurité juridique et la transparence. Ils permettent d’éviter que chaque entreprise ait à développer ses propres approches. Cela augmente l’efficacité et réduit l’importante charge de travail au niveau de la collaboration. Sur mandat du secteur de la construction suisse, CRB s’engage à faciliter la communication dans notre branche, et cela dans un but non lucratif. Avec sa nouvelle stratégie, CRB scelle sa volonté d’investir dans le secteur suisse de la construction et de l’immobilier – ce dont tous profiteront, les petites exploitations comme les grandes entreprises, ainsi que les diverses organisations de notre branche. Notre important réseau d’associations, d’organisations internationales, de partenaires informatiques et d’experts, fort nombreux, issus de tous les corps de métiers, nous permet de développer des instruments de travail numériques bénéficiant d’un large soutien. 

Élargissement de la compétence numérique

En tant qu’organisation neutre et indépendante financièrement, CRB participera activement à la transformation en cours et fera progresser la numérisation, aussi indispensable qu’urgente dans notre branche. Cela implique un environnement de travail moderne, mais aussi de s’entourer d’experts supplémentaires et de jeunes talents de l’informatique ainsi que du secteur de l’immobilier et de la construction. Le changement culturel initié à l’interne sera poursuivi. Outre la modernisation des systèmes de standardisation et de production, il convient de donner aux offres existantes et à venir une orientation encore plus conforme aux besoins de la clientèle. Ainsi, avant leur lancement sur le marché, les innovations sont de plus en plus souvent soumises à un panel d’utilisateurs tests, et les retours sur leur utilisation sont ensuite pris en compte dans les futurs développements. Une démarche qui a déjà été initiée avec succès pour le Serveur Profil BIM.

«Les architectes, professionnels spécialisés et ingénieurs seront aussi assistés par CRB dans le cadre de la transformation numérique – passage du travail analogique au travail numérique – à l’aide d’instruments, de standards et d’une vaste offre en formation continue. CRB continuera de les épauler face à l’intensification de la communication et à la complexification du travail: une révision de nos outils pour revenir au moyen de notre temps.»

Mise en place d’un modèle de données pour l’ensemble du cycle de vie

L’objectif de notre stratégie est de créer un modèle de données CRB interopérable, sur la base des contenus des standards et des classifications éprouvés, qui réponde aux besoins des différentes parties prenantes. Ce modèle servira de base pour l’échange des données et des informations dans la branche à l’ère numérique. À l’instar d’un modèle de données industriel d’autres secteurs économiques, il permettra une description complète de la «Construction» à partir de parties d’ouvrage, de systèmes et de règles, et représentera l’ensemble du cycle de vie ainsi que l’intégralité de la chaîne de valeur ajoutée de l’industrie de la construction. Les concepts et contenus des normes internationales répandues, telles que l’«Industry Foundation Classes (IFC)», seront pris en charge. L’utilisation du modèle de données CRB dans les solutions logicielles courantes et donc l’échange de données intersystème et interorganisation seront ainsi garantis. Cela simplifiera la communication, améliorera la sécurité juridique et renforcera la confiance autant que la compétitivité.

Gestion standardisée des informations

Pour pouvoir profiter des avantages de la méthode BIM (p. ex. meilleure collaboration, transparence, moins d’erreurs), les données et informations à échanger doivent être fiables et cohérentes. Avec le Serveur Profil BIM, CRB propose depuis mars 2021 une plateforme de gestion des informations d’ouvrages intuitive et orientée vers la pratique. Celle-ci doit permettre d’organiser les processus, les rôles et les phases sur la base du modèle de données CRB. Des profils définissent, pour différents cas d’application, quel est le fournisseur ou le demandeur d’informations, quelles sont les données à fournir et quand. Ils sont transmis à toutes les solutions logicielles utilisées dans un projet via des interfaces standard. Le serveur Profil permet ensuite de vérifier le respect des spécifications tout au long du projet.

Systèmes d’auteurs

CRB continuera de miser sur des partenaires qui mettent à disposition des «systèmes d’auteurs», à savoir des solutions logicielles pour le secteur de la construction. Les solutions informatiques spécialisées – solutions d’administration de la construction, CAO ou PGI d’éditeurs locaux ou internationaux – prennent en charge le traitement de tâches spécifiques. Dans la mesure où le modèle de données CRB respecte aussi les normes internationales, les systèmes d’auteurs peuvent s’y référer également et se procurer les profils spécifiques au projet et pertinents pour eux sur le Serveur Profil BIM. Toutes les solutions informatiques utilisées lors d’un projet disposent ainsi du modèle de données de projet correspondant et des spécifications pour la gestion des informations. Cela permet d’éliminer une large part des contradictions et malentendus liés aux définitions et nomenclatures divergentes, qui sont souvent à déplorer aujourd’hui.

«Nous avons constaté que, dans le cadre de la transformation numérique, une gestion globale des données et des informations est essentielle pour améliorer la compréhension, la sécurité juridique et la transparence. Cela peut entraîner une meilleure rentabilité et permettre de mesurer le développement durable du secteur de la construction. CRB joue ainsi un rôle clé dans la gestion des données de chaque phase dans le secteur de la construction et de l’immobilier. Notre future stratégie agira concrètement à l’encontre des solutions isolées et empêchera les pertes de données, en représentant l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage de façon exhaustive et numérique et en fournissant ainsi des interfaces avec tous les acteurs du secteur de la construction et de l’immobilier. La capacité à innover et la compétence, à elles seules, ne suffisent pas pour atteindre un objectif aussi ambitieux. Nous ne pouvons relever ces défis qu’au sein d’un partenariat fondé sur la confiance. C’est pourquoi, notre collaboration avec l’organe responsable et les membres de CRB, ainsi qu’avec des spécialistes, demeure l’un des piliers de notre nouvelle stratégie.»

Informations standardisées sur les produits

L’assistance technique pour l’harmonisation des spécifications du processus de construction et des informations des fabricants sur les produits assure d’importants gains de productivité. Elle aide les maîtres d’ouvrage, concepteurs et entrepreneurs exécutants à trouver les produits adaptés à leurs spécifications parmi une multitude de banques de données sur les produits (p. ex. PRD de CRB). Il est ensuite possible d’ajouter des données de produits aux spécifications dans les systèmes d’auteurs, voire de reprendre intégralement les informations sur les produits dans les systèmes. CRB ne souhaite pas édicter de prescriptions pour la structure de données des banques de données sur les produits et mettra donc à disposition un «hub de produits de construction». Transparent pour l’utilisateur, ce hub organise le «mappage» des différentes structures et fournit des informations interopérables et standardisées sur les produits de construction en combinaison avec les standards CRB.

Documentation d’ouvrage numérique complète

Les systèmes d’auteurs assurent le traitement de tâches spécifiques des experts dans le processus de construction. Malgré la gestion des informations avec le Serveur Profil BIM, ces systèmes ne peuvent pas fonctionner de manière totalement autonome. Ils ont toujours besoin d’informations d’autres systèmes d’auteurs. Les redondances entre les différents systèmes sont donc inévitables. Par conséquent, les informations doivent être rassemblées sans redondances au sens d’un «Single Point of Truth» (source unique de vérité), selon des règles claires et standardisées, et les dernières erreurs éliminées. Le Serveur Profil BIM contient les règles indiquant qui livre quelles informations, quand et à qui. Le regroupement standardisé d’informations, selon des règles, sur l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage permet de mettre à disposition une documentation d’ouvrage numérique complète.

«CRB joue un rôle de pionnier depuis plus de 60 ans. La compétence des experts CRB internes et externes n’a cessé de faire progresser le secteur de la construction. Nous jouissons d’une grande confiance au sein de la branche et d’un réseau sectoriel unique en Suisse. Le partenariat est dans notre ADN. Notre nouvelle stratégie pose des jalons forts en faveur du développement durable et soutient l’économie circulaire en se focalisant sur les solutions numériques globales. Voici la teneur de notre mission: nous contribuons de façon décisive à l’optimisation de la culture de la construction, de la durabilité et de la rentabilité dans l’ensemble du secteur de la construction. Nous avons déjà défini la norme à maintes reprises dans notre histoire, et nous allons nous y atteler une nouvelle fois.»

Rapports et publications

Comme tous les cas d’application ne nécessitent pas la même quantité d’informations, il est important de pouvoir effectuer une recherche selon différents critères dans une documentation d’ouvrage numérique complète. Il doit être possible d’extraire et de réutiliser simplement les informations pour les cas d’application les plus variés. CRB mettra donc en œuvre les deux cas d’application de l’activité principale comme suit: des extraits d’informations spécifiques au corps de métier serviront, par exemple, de descriptions (des prestations), des extraits de quantités standardisés seront transmis à la gestion des coûts. La sélection, le compactage et l’extraction à partir de la vaste documentation d’ouvrage numérique permettront aussi de mettre à disposition les informations nécessaires à l’exploitation d’un ouvrage.

Plug-in eCCC

Les solutions CAO 3D jouent un rôle important dans la méthode BIM. Grâce à ses propres compléments logiciels ou «plugins», CRB garantira l’attribution claire des éléments du modèle aux structures actuelles des standards CRB et, ultérieurement, au modèle de données CRB. Les conditions préalables pour la détermination des quantités et des coûts à partir d’une maquette numérique, pour la structuration des coûts actuelle eCCC-Bât, existent déjà pour une application CAO établie. D’autres plug-ins sont en cours d’élaboration. Pour leur développement, l’attribution se réalise toujours de manière standardisée et indépendante du système d’auteur utilisé. Cela permet ainsi un échange de données ouvert et standardisé, selon la philosophie de l’openBIM. Les standards CRB actuels seront intégrés aux systèmes d’auteurs courants, ce qui apportera à l’utilisateur un gain de temps et d’efficacité considérable.

«En rassemblant les contenus des standards CAN, eCCC et CFC existants dans un modèle de données technique basé sur les normes ICT courantes, nous posons les bases de l’échange uniforme des données et des informations dans notre monde connecté de la construction. Cela permettra de juguler la prolifération incontrôlée de modèles de données indépendants, incompatibles entre eux. Un grand avantage pour la collaboration étroite de l’ensemble des intervenants sur toute la durée de vie des installations et au-delà.»

Actualisation et développement du CAN

Parallèlement aux activités décrites précédemment, CRB continue de travailler intensivement à la mise à jour, à la révision et au développement du Catalogue des articles normalisés CAN. Selon la nouvelle stratégie, nous allons développer nos ressources au sein du siège afin de pouvoir accélérer le rythme des innovations sans devoir faire appel à nos expertes ou experts de la production du CAN. Il s’agit, en quelque sorte, d’une double stratégie, qui, outre l’évolution de CRB («CHANGE CRB»), garantit le fonctionnement («RUN CRB») sans restrictions de CRB.

Formation continue, consulting et coaching

Les gagnants de la transformation numérique ne restent pas passifs, ils veulent agir et apporter leur contribution. Des collaborateurs, des équipes de projets ou des organisations entières souhaitent acquérir les compétences appropriées et apprendre comment et quand utiliser au mieux les nouveaux instruments. Le marché de la formation dans le secteur de la construction et de l’immobilier manque toutefois de clarté: de nombreux prestataires proposent des offres à tous les niveaux de formation, indépendamment les uns des autres et la terminologie n’est pas uniforme non plus. Là aussi, CRB entend contribuer à la clarification et à la standardisation, et permettre aux intéressés de s’informer rapidement et simplement sur les offres appropriées pour la formation continue et le plan de carrière dans le secteur de la construction. En outre, des prestations de conseil et de coaching sont prévues. Elles épauleront les utilisatrices et utilisateurs des instruments CRB dans leur transformation numérique et faciliteront une mise en application optimale.

Community CRB

Les standards CRB sont élaborés en collaboration étroite avec jusqu’à 200 spécialistes externes. Ce vaste réseau, formé notamment d’experts des domaines les plus variés de la construction, de membres des groupes de travail, de représentantes et représentants d’associations professionnelles et d’organisations, d’éditeurs de logiciels, de représentants des hautes écoles et hautes écoles spécialisées, gagnera encore en importance. CRB veut favoriser leur réseautage et leurs échanges numériques. Pour s’acquitter plus efficacement de leurs tâches, les utilisatrices et utilisateurs pourront également s’entraider, partager leurs expériences et contribuer au développement des standards et des produits par leurs retours de la pratique.