CAN Construction en bois

Le nouveau CAN Construction en bois place la barre très haut: il doit permettre de décrire les nouveaux types de construction et de matériaux correctement, tant du point de vue technique que juridique, et on doit pouvoir l'utiliser aussi dans le domaine numérique. 

La construction en bois est en plein essor: sa part de marché a considérablement augmenté au cours des 20 dernières années. Dans le cas de l'habitat collectif, elle se situe actuellement autour de 10 %. Les projets sont aussi devenus beaucoup plus ambitieux: alors qu'en l'an 2000, les immeubles de 3 à 5 appartements étaient la règle, ce sont aujourd'hui des immeubles de 20 appartements qui sont les plus courants, et ceux comptant plus de 100 appartements ne sont plus une exception! Construire avec des éléments préfabriqués était une méthode controversée il y a 20 ans. Elle s'est imposée aujourd'hui. L'architecture en bois s'est encore développée et la demande pour des bâtiments aux formes et façades variées est forte. Les développements de nouveaux matériaux et leurs combinaisons ont permis de mettre au point des méthodes de construction et des formes totalement inédites. Ces avancées appellent de nouvelles solutions statiques et constructives, mais aussi des descriptions de prestations devant permettre au soumissionnaire de décrire correctement le projet dans le contrat d'entreprise passé entre l'entrepreneur et le maître d'ouvrage, aussi bien techniquement que juridiquement. C'est pourquoi il fallait réviser de fond en comble le chapitre CAN Construction en bois. En parallèle, il fallait penser à son intégration dans les nouveaux modèles numériques. Il s'agit donc d'une étape importante. 

Les chapitres actuels pour la construction en bois

Les différents chapitres du catalogue des articles normalisés CAN sont régulièrement révisés en vue de répondre à ces besoins, permettant aussi l'élaboration de textes contractuels à jour. Trois chapitres concernent la construction en bois: 
Le CAN 331 «Charpenterie: Structures porteuses» a été élaboré il y a 20 ans et se trouve dépassé du point de vue technique. Les retours obtenus de la part de membres de Holzbau Schweiz indiquent qu'il n'est pas possible de décrire toutes les prestations de la construction en bois avec le CAN 332 «Construction préfabriquée en bois». Le CAN 333 «Charpenterie: Second oeuvre» a été publié en 2004. Il comprend en partie des prestations identiques à celles du CAN 332 D/2008. C'est dans ce contexte que CRB et Holzbau Schweiz ont créé un groupe de travail CAN construction en bois dont la mission consiste à évaluer la meilleure stratégie à mettre en place.

Tout dans un seul chapitre

Il est apparu qu'il n'était guère judicieux de conserver cette répartition en trois chapitres, d'une part car la majeure partie des articles des CAN 331 et 333 se trouvent également dans le CAN 332. D'autre part, la grande majorité des bâtiments en bois sont aujourd'hui construits avec des éléments préfabriqués. C'est pourquoi le groupe de travail a décidé de les réunir en un seul chapitre englobant tous les travaux du bois et comprenant, en outre, les travaux de rénovation. Cette façon de procéder tient également compte du fait que d'autres corps de métier interviennent souvent dans un même projet, qu'il s'agisse de constructions nouvelles, d'annexes, de surélévations, de rénovations, d'éléments de structure porteuse ou de revêtements. Les utilisatrices/teurs n'auront ainsi qu'une seule systématique à apprendre, l'association n'aura qu'un seul catalogue de prix indicatifs à publier et les entreprises ne travailleront que sur la base d'un fichier d'articles pour les pré- et postcalculations.

Le nouveau CAN Construction en bois

La phase de conception a montré que plusieurs parties de l'ancien CAN 332 sont encore très utiles et doivent être conservées, par exemple la division tripartite: revêtement intérieur - structure porteuse - revêtement extérieur. La terminologie de l'IFC prévoit également la même division en trois parties, avec des termes légèrement différents.

Cette description détaillée des couches fonctionnelles en trois parties sera conservée tout en étant précisée.

Afin de pouvoir décrire non seulement les différents matériaux, mais aussi des éléments composés de divers matériaux et de divers structures matérielles - par exemple des types différents de parois intérieures et extérieures - un type a été introduit au niveau de l'article principal. Ce dernier permet de décrire en détail différents types d'éléments d'un projet de construction et de les présenter de manière synthétique.