Swissbau Focus Workshop

Données relatives aux produits et propriétés des éléments ayant une incidence sur les coûts dans le modèle BIM.

Seules des informations standardisées sur les produits peuvent être comparées et échangées.

Image Swissbau Focus Workshop

Cet atelier a montré comment définir sans ambiguïtés les propriétés des différentes parties d'ouvrage, à partir de descriptions standardisées et comment seront effectuées les recherches dans les banques de données à partir de descriptions de produits.

Durant la présentation de la nouvelle documentation SIA D0270, Marc Pancera, responsable BIM chez Itten+Brechbühl AG, a dévoilé comment, à partir du Code des coûts de construction Bâtiment (eCCC-Bât), il était possible de calculer des quantités à partir d'un modèle, selon le schéma IFC. Pour être plus concret, la démonstration a été faite, à partir d'un prototype, des possibilités d'exportation (en tant que "listes de pièces") des parties d'ouvrage déterminantes pour le calcul des coûts avec leurs quantités dans un modèle 3D, adapté à l'eCCC. Actuellement, il est déjà possible de classer chaque élément du modèle selon la structure eCCC grâce à ses caractéristiques et de les attribuer au standard international IFC4. CRB est en train de tester cette classification dans la structure standardisée eCCC-Gate. Marc Pancera a présenté ensuite les perspectives de développement du catalogue des articles normalisés (CAN): si l'on extrait les descriptions de parties d'ouvrage qu'il contient pour créer des modèles de données de produits (Product-Data-Templates PDT) et des propriétés spécifiques de produits (Product-Data-Sheets PDS), il deviendra possible d'établir des appels d'offres modélisés, ce qui simplifiera considérablement le travail de l'appel d'offres et leur comparaison.

Des données lisibles par machine
Thomas Schmidt, Key Account Manager chez Holcim (Suisse) SA, a expliqué ensuite pourquoi les multinationales des matériaux de construction collaborent avec CRB pour structurer les données numériques de façon à les rendre lisibles par machine aux formats PDT et PDS. Pour les fabricants, il s'agit de développer une bibliothèque de données sur les produits pour les modèles numériques CAO, avec des contenus standardisés. «En tant qu'acteur reconnu sur la scène internationale, l'harmonisation avec les standards internationaux est essentielle». Thomas Schmidt y voit un double avantage: un transfert sans problèmes des données et une diminution nette de la marge d'erreur lors du passage de l'étude à la réalisation et de l'appel d'offres à la commande.

Perspectives
A l'issue de la conférence, Daniel Riondel, chef de projet Développement à CRB, a expliqué comment CRB entend s'occuper de ces questions ces prochains mois: examen du standard CRB eCCC-Gate en prévision de BIM, élaboration de modèles de données de produits PDT ainsi que leur future intégration dans les descriptions de prestations. La première étape consiste à former des groupes de travail chargés de relayer les informations issues de la pratique.

Pour plus d'informations: Daniel Riondel, dar@crb.ch