Structure compatible avec BIM: De nouvelles perspectives pour le génie civil et les infrastructures

En collaboration avec des partenaires suisses et américains, CRB développe une structure nationale compatible avec BIM pour le génie civil et les infrastructures. Celle-ci permettra d'établir des métrés dans un modèle CAO et d'échanger les informations ayant une incidence sur les coûts, depuis une maquette 3D, jusqu'à l'appel d'offres. Cet échange est assuré par la mise en correspondance du Code des coûts de construction Génie civil eCCC-GC avec le futur standard IFC 5.x de buildingSMART International.

Lors de Swissbau 2018, CRB a présenté une solution pour développer des éléments compatibles avec BIM à partir du Code des coûts de construction Bâtiment. Ces éléments sont basés sur les standards buildingSMART International pour l'échange de données et répondent aux besoins du secteur suisse de la construction. Les clients de CRB qui utilisent la méthode BIM peuvent ainsi relier l'eCCC-Bât au standard de buildingSMART International (IFC).

En revanche, il n'existe toujours pas de standards internationaux appropriés pour l'échange de données numériques dans les domaines du génie civil et des infrastructures. buildingSMART International y travaille activement. Ce projet prévoit qu'une première version dans le nouveau format de transfert IFC 5.x sera à disposition des utilisateurs pour 2020. D'ici là, chaque modèle CAO doit continuer avec sa propre structure, ce qui augmente considérablement le travail requis pour la poursuite du projet.

Collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux

Dans le cadre d'un projet de recherche, CRB développe actuellement une structure nationale compatible avec BIM pour le génie civil et les infrastructures en collaboration avec des partenaires suisses - l'éditeur de logiciels CAO CADWORK Informatik et le partenaire de logiciels d'administration de la construction ABBF Bausoft AG - et une université réputée des Etats-Unis. Cette structure permettra l'établissement de métrés dans le modèle CAO ainsi que l'échange numérique subséquent de ces données. Sur cette base et par la mise en correspondance du Code des coûts de construction Génie civil eCCC-GC avec le futur standard IFC 5.x de buildingSMART International, les utilisateurs pourront alors bénéficier d'un échange d'informations numériques standardisé.

En plus des maîtres de l'ouvrage et des concepteurs, les entrepreneurs devraient également être en mesure d'utiliser à l'avenir ces nouvelles possibilités de la méthode BIM. C'est pourquoi ils seront également impliqués dans le processus d'élaboration des éléments compatibles avec BIM.

Elaboration de l'échange des données au niveau national

Dans une première phase, l'eCCC-GC sera intégré dans la modélisation CAO et sa compatibilité sera vérifiée. Les principes de base sont en cours d'élaboration à l'aide d'exemples pratiques et d'un projet de recherche dans une haute école. Ainsi, le métré numérique pourra être déterminé en utilisant la subdivision et les modes de métré selon l'eCCC-GC. D'une part, cela ouvre de nouvelles possibilités pour la saisie du métré et, d'autre part, les données sont disponibles via une interface standardisée pour un traitement ultérieur, par exemple dans un logiciel d'administration de la construction. Par la suite, un descriptif selon l'eCCC-GC pourra être généré à partir de ces données.

Assurer la connexion internationale

Dans une deuxième phase, l'eCCC-GC national, compatible avec BIM, sera relié au futur standard IFC 5.x de buildingSMART International. Grâce à la compatibilité BIM de la structure eCCC-GC, CRB pourra à l'avenir également offrir à ses clients du génie civil et des infrastructures la possibilité de réaliser des projets selon la méthode BIM en 4D et 5D et de traiter des données pour un descriptif.

Contact

Gaby Jefferies, Communication
téléphone +41 44 456 45 63, ga@crb.ch