Différence entre CFC et eCCC

Le CFC est un instrument de travail pensé pour la phase d'exécution. Les sous-groupes et catégories de travaux (numéro à 3 ou 4 chiffres) du CFC correspondent généralement soit à un contrat d'entreprise ou à un mandat. Le Code des frais de construction CFC peut intervenir à tous les stades du projet: devis, contrôles des coûts et décomptes (informatisés), ou pour les analyses statistiques de projet par catégories de travaux.

Les Codes des coûts de construction eCCC établissent au contraire une subdivision des coûts selon les parties d'ouvrage. Ils offrent une base pour la saisie systématique et détaillée des coûts, pour leur calcul, pour leur comparaison et pour leur exploitation. Ceci est possible grâce à des grandeurs référentielles qui sont normées à tous les niveaux dans les Codes de construction eCCC. L'application de l'eCCC favorise l'utilisation de termes univoques, une attribution structurée des grandeurs référentielles et des coûts et une représentation transparente des facteurs d'influence. Les Codes des coûts de construction eCCC sont un instrument permettant la classification des coûts sans contradictions ni redondances, utilisables dans la pratique par tous les intervenants et c'est pourquoi ils peuvent aussi servir de check-list.

L'eCCC peut-il être utilisé comme structure d'adjudication?

Dans la pratique, la structure d'adjudication classique fonctionne comme une sorte de structure syndicale. Concrètement, cela veut dire qu'on ficelle des lots tels que travaux de bétonnage, de terrassement ou de travaux spéciaux. La répartition en lots de travail est alors fortement influencée par les chapitres CAN utilisés. Nous savons tous très bien que la transposition à l'échelle un à un n'est pas possible. C'est pourquoi, lors de la définition des lots, nous avions déjà procédé à une réflexion quant aux chapitres du CAN que nous voulions utiliser et attribuer les éléments en conséquence. C'est la méthode pour garder la porte ouverte dans les deux sens: la première fois pour la planification financière, la deuxième pour la réutilisation des coûts de construction. Ce processus doit être redéfini pour chaque nouveau projet et cela ne se fait donc pas automatiquement en appliquant l'eCCC.

Comment l'eCCC est-il appliqué dans la phase de réalisation?

On représente les coûts planifiés au moyen de l'eCCC. Cette structure est ensuite déterminante pour le contrôle et l'examen des coûts effectifs, lesquels résultent des prestations effectuées. La transposition de la structure de métré dans celle des éléments de l'eCCC rend possible la comparaison permanente entre les coûts effectifs et les coûts planifiés.