• Home
  • Stories
  • Parcours d’équipe Service linguistique allemand

Parcours d’équipe avec le Service linguistique allemand

 

 

Vous allez découvrir dans cet article tout ce qui est nécessaire à la production d’un Catalogue des articles normalisés (NPK) clair, pratique et juridiquement sûr, et tous ceux y qui œuvrent de concert.

Texte: Gerti Kaspar, Responsable du Service Linguistique allemand

Nos chapitres NPK (CAN en langue allemande) sont révisés en moyenne tous les dix ans et adaptés à cette occasion aux nouvelles exigences du marché ainsi qu’aux évolutions des procédés techniques. Leur élaboration s’effectue au sein de groupes de travail eux-mêmes constitués et organisés par nos chefs de domaine de spécialité. Ces groupes de travail rassemblent des représentants de différents groupes d’utilisateurs – concepteurs, entrepreneurs, maîtres d’ouvrage, fournisseurs. Chacun fait profiter le groupe de sa propre perspective tandis qu’une personne unique chargée de la rédaction (l’auteur) collecte l’ensemble de ces informations.

Collaboration de CRB avec les auteurs du NPK

Les auteurs des divers chapitres NPK sont des prestataires de services externes, tous professionnels du secteur de la construction. Ils «traduisent» le savoir technique ainsi collecté dans le langage spécifique au NPK dont il convient également de reprendre et respecter la structure particulièrement complexe. Les utilisateurs doivent en effet être en mesure de rédiger rapidement et efficacement une description des prestations à leur convenance sur la base de ces éléments de texte fournis. La tâche assignée à nos auteurs n’est donc pas si simple, en particulier lorsque l’on n’est pas rompu à cet exercice de rédaction d’un manuscrit NPK. C’est ici que le Service linguistique allemand de CRB entre en jeu: nos rédacteurs NPK internes, au bénéfice d’une longue expérience dans le secteur de la construction, les épaulent de façon très concrète et contrôlent la première ébauche de texte. Pour nos auteurs novices, nous proposons en outre de courtes formations où nous les informons des règles et des spécificités les plus importantes.

Transfert dans le système de production CRB et contrôle de la comptabilité avec la norme SIA 451

Lorsque, du point de vue du contenu, un manuscrit de chapitre est suffisamment avancé pour pouvoir être soumis à une mise en consultation, nos collaborateurs et collaboratrices internes gestionnaires de données prennent en charge la mutation du manuscrit NPK, du format Word à celui de notre propre système de production CRB. Nos correcteurs et correctrices se chargent de la première vérification des données, avec notamment le contrôle des règles structurelles, lesquelles sont capitales pour assurer ensuite l’échange de données selon la recommandation SIA 451.

Le respect des règles spécifiques au NPK en font un outil incomparable de standardisation

Avec les éléments de texte standardisés du NPK, CRB s’est doté d’un langage spécifique élaboré précisément afin de rédiger les descriptions de prestations des ouvrages architecturaux. Ce langage permet d’établir une forme d’uniformité, faisant en sorte que l’ensemble des acteurs d’un même projet d’ouvrage «s’entendent sur les mots». C’est pourquoi le Service linguistique allemand de CRB, en tant que «gardien» de ce langage, s’attache à suivre un important jeu de règles lors du contrôle des manuscrits. Il convient que les textes soient aussi succincts et précis que possible, nous ne laissons aucune chance à l’inessentiel ni aux fleurs de rhétorique. Pour les textes spécifiques tels les indications de grandeur, les unités de mesure, les formulations typiques et les termes techniques, il y a des dispositions particulières, les abréviations étant elles-mêmes réglementées. Et, naturellement, la structuration par articles et la numérotation doivent être exactes. Notre objectif est en effet que les utilisateurs perçoivent le NPK comme un ouvrage cohérent, se présentant toujours de la même façon, de sorte qu’il n’y ait pas de doute possible sur le sens.

Lecture des chapitres en tant que premiers utilisateurs

Nos réviseurs CRB se conforment également à ce principe. Ils lisent les chapitres NPK au moment où se tient la mise en consultation et soumettent ensuite leurs comptes rendus au groupe de travail pour validation. En leur qualité de professionnels du secteur de la construction, ils sont les premiers usagers à vérifier qu’un chapitre soit effectivement à l’épreuve de la pratique. Les textes sont-ils compréhensibles? La cohérence des enchaînements est-elle bien apparente? Y a-t-il des contradictions? Les formulations sont-elles uniformes? Les termes techniques de la construction sont-ils employés à bon escient et de façon cohérente?

Entretien de notre banque terminologique pour le secteur de la construction

Le bon usage des termes techniques représente une part conséquente du travail de nos Services linguistiques allemand, français et italien. De l’emploi systématiquement uniforme, et conforme aux normes, des concepts dans le secteur suisse de la construction dépend, entre autres, la question de la sécurité juridique. Outre les associations officiellement responsables de la publication de nouvelles normes, CRB porte une responsabilité à cet égard. Afin de répondre à cette mission qui est la nôtre, nous entretenons une banque de données terminologiques spécifiques à la construction – avec près de 40’000 entrées présentant chacune les équivalents allemands, français, italiens et, pour partie, anglais. Nos terminologues de langue maternelle allemande, française et italienne, professionnels de la construction, collectent les termes techniques spécifiques des chapitres NPK et d’autres de nos produits au sein de notre banque de données et complètent ces entrées par l’indication des sources, des définitions, etc. Ils vérifient parallèlement la pertinence de leur emploi dans le contexte donné.

Touche finale avant publication

Les changements consécutifs à la mise en consultation doivent désormais être enregistrés dans le système de production et contrôlés. Les informations supplémentaires tels les «Indications générales», les annexes, le schéma d’élaboration et l’impressum passent également entre nos mains. À l’issue de chaque année, nous examinons la mise en page des chapitres NPK imprimés. À l’automne, nous assurons une vérification informatique des nouvelles versions de l’ensemble du NPK de sorte que la mise à disposition électronique des données puisse s’effectuer sans heurts, à l’intention simultanée des fournisseurs de logiciels partenaires de CRB et de l’ensemble de nos clients.