Etat des lieux

Aménagement des couleurs, protection de parties d'ouvrage, finition des surfaces... les travaux de peinture sont extrêmement variés. A cette fin, la nouvelle version des deux chapitres sur les travaux de peinture doit aussi tenir compte d'impératifs comme la structuration basée sur l'élément, la convivialité et les critères écologiques.

Texte: Christian Kurz

Plus de 100 produits à appliquer fluide, de très nombreuses possibilités d'utilisation et des subjectiles différents: les travaux de peinture sont par conséquent multiples. Il n'est pas étonnant que les chapitres CAN 675 «Peinture intérieure» et 676 «Peinture extérieure» soient souvent considérés comme compliqués par les utilisateurs. Partant de ce constat et du fait que depuis sa dernière révision il y a sept ans, la peinture écologique a fait surgir de nouveaux concepts, CRB et l'Association suisse des entrepreneurs plâtriers-peintres (ASEPP) ont mis sur pied un groupe de réflexion. Sans oublier que les normes SIA 257 et SIA 118/257, qui concernent les travaux de peinture, sont en cours de révision. Les changements qui interviendront dans ces normes influencent la révision du CAN. Comme deux membres du groupe de travail CAN travaillent au sein de la commission SIA, la coordination est garantie.

Élaboration des exigences
Le groupe de réflexion a commencé par un «brainstorming» sur les différentes possibilités d'élaboration d'un appel d'offres pour les travaux de peinture. Certains participants ont été chargés d'élaborer un prototype, en tenant compte de ces exigences: appel d'offres orienté élément, degré de précision variable, prestations regroupées, appel d'offres guidé. En outre, il doit être compatible avec le guide IfA18 et conforme à la norme SIA 118/257. 

Premier test pratique
Le prototype terminé, qui comprenait deux paragraphes techniques, a été remis à des architectes, des directeurs de travaux et des entreprises de peinture pour évaluation. Cette «petite consultation» a fourni des informations importantes pour la suite des opérations. En raison des réactions obtenues, la distinction entre les travaux de peinture intérieure et extérieure a été repensée. En outre, les réactions très positives nous ont encouragés à simplifier et à regrouper encore davantage les articles.

Des CAN travaux de peinture conviviaux
Sur la base de ce prototype, le groupe de travail CAN, composé de trois entrepreneurs, d'un représentant de l'ASEPP, de deux utilisateurs, du chef de projet CRB et de l'auteur, a commencé à réviser les deux chapitres à l'automne 2019. Six des huit membres du groupe faisaient déjà partie du groupe de réflexion, les deux nouveaux membres ont pu jeter un regard neuf et impartial sur le travail déjà effectué. 

Simplifier le contenu
Afin de rendre les CAN Travaux de peinture plus conviviaux, nous essayons de les raccourcir et, s'il est possible, d'en simplifier le contenu. Ce n'est pas une mince affaire, car la construction et les prescriptions deviennent de plus en plus complexes. Voici quelques simplifications:

  • Les articles qui décrivent des travaux identiques sur des subjectiles différents ont été regroupés. 
  • Les produits à appliquer fluide et les techniques rarement utilisés ne sont plus répertoriés, ils doivent être décrits dans un article ouvert. 
  • Les types d'application ne sont pas précisés, là ou c'est possible.
  • Le nombre de revêtements n'est parfois pas précisé.
  • Les travaux de protection peuvent être, selon les cas, décrits selon le nombre.
  • Les travaux divers ou les conditions difficiles peuvent être décrits en tant que suppléments.

En général, le groupe de travail suit l'approche suivante: élaborer des articles aussi courts que possible en ne conservant que ce qui est nécessaire.

Regrouper des prestations
Les «articles condensés» constituent une autre innovation. Ils sont utilisés pour combiner plusieurs processus de travail qui ont été décrits individuellement jusqu'à présent. Par exemple, les travaux préparatoires, les traitements préliminaires et les revêtements sont combinés sous un seul article. Le groupe de travail distingue les articles condensés pour les subjectiles bruts (non traités) et les subjectiles avec des anciens revêtements. Le rédacteur de l'appel d'offres peut utiliser ces articles combinés pour décrire des «solutions passe-partout» simples. Pour un calcul plus détaillé des coûts, ces prestations peuvent bien sûr encore être décrites séparément.

Classement selon la fréquence d'utilisation
L'approche de planification consistant à permettre à l'entrepreneur de choisir librement les vernis, les peintures ou les produits assimilés a été récemment abandonnée, car les aspects financiers, esthétiques ou écologiques présentent une trop grande diversité. Les peintures et produits assimilés sont listés dans les articles dans l'ordre le plus courant de leur utilisation. Dans la mesure du possible, seules les peintures diluables à l'eau sont proposées.

Date de publication 2022
Lorsque la révision pour la peinture intérieure sera terminée, le groupe de travail se tournera vers la peinture extérieure. La publication des deux chapitres sur les travaux de peinture est prévue pour janvier 2022.