CAN 335 «Construction en bois»

Les quelque 180 chapitres du CAN sont régulièrement révisés par des praticiens du domaine. Actuellement, de nouvelles méthodes sont élaborées pour la collaboration de l'ensemble des intervenants. L'objectif est d'intégrer le feedback des professionnels du terrain avant la publication. Pour une meilleure application de la méthode BIM, les descriptifs sont de plus en plus orientés parties d'ouvrages. Dans la construction en bois, le nouveau CAN 335 Construction en bois (disponible seulement en allemand) marque une étape importante en vue d'une planification et d'une exécution modélisées. Dès à présent, ce chapitre peut être utilisé pour la description des prestations dans la construction en bois. Les utilisateurs et utilisatrices intéressés peuvent faire installer gratuitement une licence test pour leurs programmes d'administration de la construction et travailler comme d'habitude. Leurs commentaires sur l'utilisation du chapitre seront pris en compte. À partir de la version 2024, le chapitre 335 remplacera les chapitres 331, 332 et 333 existants et sera disponible en allemand, français et italien.

Gaby Jefferies
14.12.2021

NPK 335 «Holzbau» (version 1, seulement en allemand)

Les développements des matériaux et leurs nouvelles combinaisons ont permis de mettre au point des méthodes de construction et des formes totalement innovantes. Cela a non seulement conduit à de nouvelles solutions structurelles et constructives, mais a également nécessité la mise au point de nouvelles descriptions de prestations techniquement et juridiquement correctes pour le contrat d'entreprise entre l'entrepreneur et le maître d'ouvrage. Un chapitre entièrement nouveau sur la construction en bois a donc été élaboré et n'est pour le moment disponible qu'en allemand. En parallèle, il fallait penser à son intégration dans les nouveaux modèles numériques. Il s'agit donc d'une étape importante.

Les travaux d'un groupe de réflexion ont d'abord révélé qu'il n'était guère judicieux de conserver cette répartition en trois chapitres. D'une part car la majeure partie des articles des CAN 331 et 333 se trouvent également dans le CAN 332. D'autre part, la grande majorité des bâtiments en bois sont aujourd'hui construits avec des éléments préfabriqués. 

En outre, plusieurs parties de l'ancien CAN 332 sont encore très utiles et doivent être conservées, par exemple la division tripartite: revêtement intérieur - structure porteuse – revêtement extérieur. La terminologie de l'IFC prévoit également la même division en trois parties, avec des termes légèrement différents. Cette description détaillée des couches fonctionnelles en trois parties sera conservée tout en étant précisée. Afin de pouvoir décrire non seulement les différents matériaux, mais aussi des éléments composés de divers matériaux et de divers structures matérielles - par exemple des types différents de parois intérieures et extérieures - un «type» a été introduit au niveau de l'article principal (p.ex. type de paroi 211, type de paroi 212, type de plancher 411, type de toiture plate 541, etc). Il devient ainsi possible de décrire en détail différents types d'éléments d'un projet de construction et de les présenter de manière synthétique.

Le paragraphe 000 «Conditions générales» contient, comme d'habitude, les conditions de rémunération, les règles de métré, les indications pour le calcul des variations de prix, les exigences relatives au bois, aux dérivés du bois et aux autres matériaux, ainsi que des informations relatives à la construction écologique. Les travaux préparatoires et les travaux en régie sont décrits au paragraphe 100.

Le paragraphe 200 concerne les parois extérieures: parois à ossature bois, constructions à pans de bois, parois en bois massif, parois en bois lamellé croisé, couches de revêtement intérieur, couches de revêtement extérieur, revêtements pour fenêtres et portes. 

Le paragraphe 300 énumère les types de parois analogues pour l'intérieur.

Le paragraphe 400 concerne les planchers: planchers à ossature bois, planchers nervurés et en caisson, poutraisons pour planchers, planchers et systèmes pour planchers en bois massif, planchers en bois lamellé croisé et faux-plafonds.

Les toitures plates se trouvent au paragraphe 500: toitures plates à ossature bois, toitures plates nervurées et en caisson, poutraisons pour toitures plates, toitures plates et systèmes pour toitures plates en bois massif, toitures plates en bois lamellé croisé, revêtements intérieurs et extérieurs de toitures plates, éléments intégrés dans toitures plates et rives de toiture et finalement les éléments complémentaires.

Le paragraphe 600 concerne les toitures inclinées: toitures inclinées en ossature bois, toitures inclinées nervurées et en caisson, toitures inclinées en éléments à chevrons et panneschevrons, toitures inclinées et systèmes pour toitures inclinées en bois massif, toitures inclinées en bois lamellé croisé, revêtements intérieurs de toitures inclinées et éléments intégrés dans toitures inclinées.

Le paragraphe 700 permet de décrire les structures porteuses telles que poteaux et contrefiches, poutres, portiques et structures porteuses composées de pièces droites, arcs et structures porteuses composées de pièces cintrées, poutres à treillis, stabilisation, contreventements et raidisseurs et assemblages en pièces d'acier.

Les descriptions relatives aux rénovations et travaux annexes se trouvent au paragraphe 800.