Le Building Information Modelling est arrivé en Suisse romande!

Nur in französischer Sprache

Pour sa deuxième édition, la Conférence BIM s'est tenue à Lausanne le 14 novembre 2019. Lors de cette édition, plus de 300 participants se sont penchés sur les questions portant sur la numérisation. Cette conférence était assortie d'une grande exposition comprenant 16 exposants. Les participants ont pu s'informer sur les programmes d'application BIM, les lunettes 3D, GeoBIM ou l'utilisation du BIM dans le Facility Management. Avec Bâtir digital et CRB comme sponsors principaux, cette conférence proposait un programme varié et ambitieux. 

Cet événement a été initié par les associations qui ont répondu à la question «Quelle est la stratégie future face à la digitalisation de la construction ?». Parmi les invités, on comptait Jean-Marc Jeanneret, président VSS, Michel Bohren, président de la direction générale CRB, Olivier Lateltin, membre du comité CHGEOL et Birgitta Schock, membre du conseil d'administration SIA. Lors de cette table ronde, Michel Bohren a parlé des défis posés par le BIM que CRB a résolus jusqu'à présent, ceux qui sont attendus dans les années à venir et à quoi pourrait ressembler une solution possible. Dans le cadre de cette table ronde, les points de vue de chacun ont été remis en question et vivement débattus.

Au cours de la conférence, des bureaux suisses romands ont présenté sept projets actuellement en cours en Suisse romande, au sein de trois sessions parallèles de cas d'utilisation. Ils se sont articulés autour des sujets suivants: la gestion des coûts à partir d'un modèle BIM, les projets actuels GeoBIM et BIM2Field et comment coordonner la complexité d'un projet BIM. Pour le projet de gestion des coûts, il a surtout été question du mapping entre l'IFC et l'eCCC, donc sur un calcul des coûts basé sur une maquette BIM. Notre partenaire informatique Abvent le propose déjà en Suisse romande. La société Tekhne a montré quant à elle à quoi pourrait ressembler un calcul des coûts basé sur le CAN. Les pauses furent l'occasion pour les participants d'échanger des idées, visiter les stands des exposants ou reprendre des forces pour la suite de la journée. 

Un des plus grands projets est celui de la gare de Lausanne, qui va être agrandie pour doubler le nombre de passagers d'ici 10 ans, tout en restant en activité. La gare de Lausanne est un projet novateur. Après une phase initiale planifiée de façon traditionnelle, le projet est maintenant conçu avec le BIM. Il va sans dire que de grands défis sont à relever pour les participants d'un projet de cette ampleur et de cette complexité. Cependant, le maître d'ouvrage a déjà eu une expérience très positive avec le modèle BIM, rapporte Pierre Carrié, Responsable secteur «Gare» Nœud de Lausanne, CFF. Les projets réalisés avec la maquette BIM permettent de gagner un temps considérable, jusqu'à 50%. La communication entre tous les participants est fortement améliorée, l'information circule mieux. Tout le monde travaille sur la même révision. La visualisation dans la maquette BIM permet de tester différents scénarios. La prise de décision et l'optimisation en sont facilitées.

Au cours de la conférence, Bâtir Digital et BuildingSMART ont présenté leurs projets et cas d'utilisation. En tant que fournisseur certifié, CRB a présenté le programme de la formation BuildingSMART, qui permet une communication claire et qui délivre une qualification individuelle, dès la première étape. 

En conclusion de cette journée, il convient de noter qu'en dépit de la numérisation et des possibilités (d'optimisation) qu'elle offre, le facteur humain demeure le plus important.