Code des frais de construction CFC

Le grand classique pour le contrôle des coûts de construction et la comptabilité de chantier a été révisé.

Le CFC permet d'enregistrer tous les coûts occasionnés par un projet de construction du bâtiment, de sa conception à sa réalisation. Cet instrument orienté sur l'exécution, fiable dans la pratique depuis des décennies, sert de base commune aux concepteurs/planificateurs, entrepreneurs, maîtres d'ouvrage ainsi qu'aux créditeurs et investisseurs, pour une présentation uniforme d'informations sur les coûts d'un projet.

Image Code des frais de construction CFC

Répartition des coûts suivant les catégories de travaux

Voici la structure du CFC.

Pour saisir tous les coûts résultant de la conception et de la réalisation d'un projet de construction, le CFC propose quatre niveaux normalisés:

  • Groupes principaux
  • Groupes
  • Sous-groupes
  • Catégories

Cette hiérarchisation des informations permet d'ajuster la précision des informations requises en fonction des besoins et de la phase du processus. Ces quatre niveaux sont modulables en fonction des projets ou des préférences de l'utilisateur. Ainsi sont aussi prises en compte les informations spécifiques.

Cette subdivision axée sur l'exécution des projets de construction Bâtiment et garantit ainsi une structuration des coûts homogène et comparable par catégories de travaux. Le Code des frais de construction CFC garantit l'interopérabilité des données à travers les devis, les appels d'offres, les offres, les contrats d'entreprise et la gestion des coûts et des délais. Un autre avantage de l'utilisation du CFC réside dans le fait que le code à quatre chiffres correspond à peu près aux chapitres du CAN. Il peut intervenir à tous les stades du projet: devis, contrôles des coûts et décomptes (informatisés), ou pour les analyses statistiques de projet par catégories de travaux. Il devient donc possible de comparer des coûts internes et externes.

Ce qui a changé?

CLa révision du CFC a essentiellement porté sur l'actualisation des termes employés et sur la structuration: certains termes spécifiques au CFC ont été ajoutés ou réaffectés, des contenus obsolètes ont été supprimés. Ils concernent en particulier le domaine des automatismes du bâtiment et celui de la protection contre l'incendie. Les honoraires des concepteurs ont été restructurés afin de tenir compte de l'évolution actuelle des corps de métiers engagés dans les projets.

La grande nouveauté concerne les versions linguistiques (allemand, français, italien): la norme est désormais publiée séparément dans une seule langue. Pour faciliter son utilisation, les définitions des termes du CFC ont été intégrées dans la norme. En outre, un registre en quatre langues des termes du CFC est inclus.

Aperçu du CFC

Extrait de la norme SN 506 500 «Code des frais de construction CFC», édition 2017.
Agrandir
Extrait de la norme SN 506 500 «Code des frais de construction CFC», édition 2017.

Le CFC dans le détail